En continuant à naviguer sur ce site, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience.

Choisir la VAE

La VAE, autre voie d’accès au diplôme

La formation constitue la voie d'accès traditionnelle aux diplômes, titres et certificats du travail social.
Qu'elle se fasse durant l'emploi (formation professionnelle continue) ou par apprentissage ou après une sélection (formation dite initiale), c'est l'alternance entre centre de formation et terrain professionnel qui permet de développer les compétences attendues du candidat au diplôme. 

La loi dite de modernisation sociale du 17 janvier 2002 est venue poser un nouveau droit individuel d'accès à la certification : la validation des acquis de l'expérience (V.A.E.).

Désormais, toute personne engagée dans la vie active (dans l'emploi ou en recherche) et qui peut rendre compte d'une expérience continue ou discontinue, bénévole ou professionnelle suffisante (généralement l'équivalent de trois années), en rapport avec le diplôme, le titre ou le certificat professionnel désiré, peut engager une procédure de VAE en vue d'acquérir ce dernier. Ce n'est alors pas la formation mais l'activité en elle-même qui fait l'expérience lui permettant d'acquérir les compétences attendues du certificateur.

Démarche individuelle, l'engagement dans une procédure de VAE engendre les mêmes effets que les autres modes de certification. Si la modalité certificative est différente, de même qu'une partie des savoirs, ils sont considérés comme équivalents : c'est donc le même diplôme qui est obtenu.

Obtenir une certification par la VAE

La VAE est donc une procédure qui permet d’obtenir tout ou partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d’activité professionnelle salariée ou non et/ou bénévole, et/ou volontaire, en France où à l’étranger. Cette expérience de 3 années minimum, en lien avec la certification visée, est validée par un jury.

Après avoir choisi le diplôme à valider, le candidat demande un dossier de recevabilité (livret 1) auprès de l’organisme concerné :

Une fois cette recevabilité acquise, le candidat peut commencer à constituer son dossier de validation qui prendra la forme d’un livret de présentation des acquis de l’expérience (livret 2). Le livret 2 complété est ensuite adressé au certificateur concerné afin qu’il vous convoque à un entretien avec le jury de validation. Ce dernier attribue la totalité, une partie ou non de la certification visée.