fbpx

En continuant à naviguer sur ce site, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience.

Imprimer

Ouvrage collectif sous la direction de Thomas Aguilera et Marc Rouzeau - Juin 2020

« Le gouvernement des solidarités. Enjeux socio-politiques et territoires d’action »
"Dans ce contexte où la question des solidarités se pose avec d'autant plus d'acuité, nous avons le plaisir de présenter l'annonce de publication d’un ouvrage collectif sur la fabrique des solidarités sur les territoires, aux éditions Berger-Levrault.
Cet ouvrage fut rédigé avant la pandémie, terminé pendant le confinement, mais offre certainement des clés de lecture sur la gestion de la crise sur les territoires, tout autant qu’il pourrait être actualisé à l'aune du contexte actuel.
L'ouvrage sera disponible en librairie dans les semaines qui viennent mais peut d'ores et déjà être acquis en ligne sur le site de l'éditeur.
Nous remercions de nouveau chaleureusement les auteur-e-s - dont certain-e-s sont membres du laboratoire ARENES UMR 6051 - pour leur contribution, mais aussi Patrice Diatta (ARENES-Chaire TMAP/Sciences Po Rennes) et Maëlle Moalic-Minnaert (ARENES, Rennes 2) pour leur aide cruciale dans l'organisation du colloque du 24 janvier 2019 qui a alimenté en partie cet ouvrage, ainsi que les membres du comité scientifique et les partenaires de ce colloque".
- Thomas Aguilera, Maître de conférences en science politique Sciences Po Rennes, Chercheur laboratoire Arènes UMR 6051, Responsable master Gouverner les mutations territoriales).
- Marc Rouzeau, Directeur scientifique ASKORIA, Professeur associé Sciences po Rennes.

Résumé

Crise financière de 2008, « crise migratoire », mouvements des Gilets Jaunes enFrance, épidémie de Covid-19 : les solidarités sont régulièrement mises à l'épreuve et réactivées sous le registre de la crise. Derrière ces épisodes marquants, depuis les années 1980, les mécanismes de solidarité subissent des transformations continues et en profondeur. D'un côté, le chômage structurel, le vieillissement des populations et le creusement des inégalités socio-économiques et territoriales engendrent le retour de l'insécurité sociale. D'un autre côté, les gouvernements engagent des réformes touchant au coeur de l’État social tout en menant une succession de réformes territoriales modifiant le paysage politique de la solidarité. La résurgence de la « question sociale » interroge alors le devenir des politiques sociales et fait douter des capacités redistributives et protectrices de l’État, au point que l'on peut se demander si l'idée même d'une fabrique publique de la solidarité n'est pas en train de se déliter. La puissance publique est-elle encore en mesure d'organiser la solidarité ? Assiste-t-on à une actualisation ou un à renversement des conceptions relatives à la gestion de la question sociale ? Sous l'effet des processus d’européanisation, de décentralisation, de recentralisation et de fusion, comment rendre compte des renoncements ou des recompositions qui seraient à l’oeuvre ? En réunissant des enquêtes empiriques inédites sur des terrains français, belges et québécois, cet ouvrage collectif apporte une contribution à la littérature centrée sur les différents régimes d'État-providence, en retravaillant la question du gouvernement des solidarités au croisement des territoires infranationaux, des secteurs d'action et des acteurs positionnés à des échelles multiples.

> Couverture et sommaire de l'ouvrage

Plan de l'ouvrage

Partie 1. Réformes territoriales et jeux d’échelles 

Partie 2. Pluralisation des acteurs et régulations publiques 

Partie 3. Circulation des modèles et recompositions institutionnelles