fbpx

En continuant à naviguer sur ce site, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience.

TISF - Technicien.ne de l'intervention sociale et familiale : l'avenir est dans le domicile !

Cet article rebondit sur l'évolution du métier, la revalorisation salariale prévue par l'Avenant 43 et la future réforme du diplôme.

Ce n’est qu’en investissant dans l’humain que nous pourrons mieux appréhender la transition démographique du vieillissement de notre société » exprimait Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée chargée de l'Autonomie auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, dans un communiqué de presse d’avril 2021, annonçant une augmentation significative des salaires pour les professionnels du secteur de l’aide à domicile, comme les AES – Accompagnant éducatif et social. Cet Avenant 43 vient renforcer l’attractivité des métiers de l’accompagnement de proximité, pour éviter une forme de « fuite » des professionnels vers les structures médico-sociales. Un enjeu de taille à l’heure où le maintien à domicile de nos aînés est fortement encouragé, pour favoriser un bien vieillir chez soi (voir la consultation Make.org).

Mais le Grand âge n’est pas l’unique défi du secteur du domicile. L’accompagnement des familles, le soutien à la parentalité, c’est l’affaire de professionnels du travail social qui sont actuellement mis sur le devant de la scène pour le rôle important qu’ils.elles ont à jouer pour préserver l’équilibre social, affectif, relationnel au sein des foyers : les TISF, Techniciens de l’intervention sociale et familiale.

Après avoir mené une étude nationale sur les problématiques de recrutement, en 2019, ASKORIA livre les pistes d’action autour de la réforme du diplôme.

« Seconde maman, aide-ménagère » : des clichés qui collent à la peau des TISF

Anciennement connues sous l’intitulé de « Travailleuses familiales », ces professionnelles – métier très largement représenté par des femmes – a longtemps souffert d'un manque reconnaissance alors qu’il relève bien d’un statut de travailleur social.

Dans le champ des Caisses d’Allocations Familiales (CAF) et de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), les interventions au domicile s’inscrivent dans une démarche particulière d’accompagnement à la parentalité, suite à des événements spécifiques :

  • grossesse, naissance/adoption, famille nombreuse,
  • hospitalisation d’un enfant ou d’un parent,
  • séparation des parents, incarcération d’un parent, recomposition familiale,
  • décès d’un parent ou d’un enfant,
  • accompagnement à une reprise d’emploi ou de formation professionnelle

L’intervention des TISF est également dépendante de facteurs multiples comme l’épuisement parental, l’accumulation de difficultés sociales, économiques, professionnelles… submergeant la famille. L’accompagnement peut aussi concerner les difficultés des enfants, porteurs de handicap ou non, en matière de scolarisation, d’intégration sociale…

A la fois généralistes de l’équilibre familial et experts du quotidien des membres de la famille, les TISF jouent un rôle déterminant dans le soutien à la parentalité, l’accompagnement des situations de handicap, la protection de l’enfance. Ces professionnels doivent pouvoir épauler les familles dans une grande variété de situations : accompagner un retour au domicile après un placement, assurer un rôle de tiers dans les visites parentales médiatisées, soutenir les parents dans l’aide aux devoirs, la gestion administrative des affaires de la famille, participer à l’éveil et l’éducation des enfants, ou encore soutenir une maman en dépression post-partum…

Vidéo reportage « Baby blues, ne restez pas seule » par FNAAFP/CSF

babyblues

Le geste professionnel : un accompagnement basé sur le « faire avec » les familles

Le technicien de l'intervention sociale et familiale intervient, sur le lieu de vie, auprès de personnes qui ont besoin d’aide dans des circonstances particulières (décès d’un parent, hospitalisation, naissance, longue maladie, handicap, etc.). Ill épaule la famille en assumant le quotidien (entretien du logement, préparation des repas, aide aux devoirs) et soutient les parents dans l’éducation de leurs enfants.

Ils accompagnent et soutiennent les familles, les personnes en difficulté de vie ou en difficulté sociale, au domicile habituel ou de substitution, dans leur environnement proche ou en établissement. Ils ont un rôle d’accompagnement social des usagers vers l’insertion. Ils contribuent au développement de la dynamique familiale et soutiennent la fonction parentale, dans le cadre de la Protection de l’Enfance en particulier.

Des spécificités d'intervention variées

Il existe de nombreuses spécificités dans le champ d’intervention du.de la TISF : soutien autour de la périnatalité, le handicap, les visites médiatisée… L’année de crise sanitaire a largement démontré l’importance de l’accompagnement des familles dans leur quotidien, pour prévenir les violences, mais aussi repérer des dysfonctionnements intra-familiaux, des états dépressifs (comme le post-partum), ou plus « simplement » aider au bon fonctionnement de la cellule familiale en apportant soutien matériel, éducatif et affectif.

Leurs interventions peuvent être prescrites dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance, de la protection maternelle et infantile ou de la branche famille de la caisse des allocations familiales. Les TISF constituent ainsi un maillon essentiel de la chaîne de prise en charge des besoins des familles dans le domaine de la vie courant, sur les questions aussi bien logistiques, éducatives que d’insertion.

Entre 1974 et 1999, ces expertes du quotidien des familles passent du statut de « Travailleuses familiales » à celui de « Techniciennes de l’intervention sociale et familiale », avec une formation conduisant au Diplôme d’Etat reconnu au niveau 4 (équivalent Bac). Un diplôme accessible en 2 ans, par la voie de la formation initiale, la formation continue, la VAE et les contrats d’alternance.
> En savoir plus sur le DETISF (lien fiche web)

EXPO : « 20 ans de professionnalisation avec le DETISF »

Les étudiants en formation au DETISF à ASKORIA Lorient, ambassadeurs de leur futur métier, ont réalisé une exposition dans leur école pour informer, sensibiliser, faire découvrir toutes les facettes de leur profession (événement 2019 pour les 20 ans du diplôme d’Etat)

Consulter toutes les planches de l'Expo TISF réalisée par les étudiants.

Expo affiches TISF 20ans Page 29 Expo affiches TISF 20ans Page 04 Expo affiches TISF 20ans Page 05 Expo affiches TISF 20ans Page 20
Expo affiches TISF 20ans Page 21 Expo affiches TISF 20ans Page 22 Expo affiches TISF 20ans Page 27 Expo affiches TISF 20ans Page 28

« Des métiers en tension pour un métier d’avenir » : ce que l’étude nationale nous apprend sur le recrutement des TISF

Tous les territoires doivent faire face à une hausse des demandes d’accompagnement des familles en situations de fragilité financière, sociale, rencontrant des difficultés éducatives, d’insertion, ou encore d’ordre psychique. Or, le nombre de professionnels formés et diplômés manque pour répondre aux besoins croissants, encore davantage révélés durant la crise sanitaire où ces professionnels étaient en première ligne auprès des familles.

Depuis près d’une dizaine d’années, les Services d’Accompagnement à Domicile Familles des associations de la Branche Aide à Domicile rencontrent des tensions dans le recrutement de TISF.

CHIFFRES CLES (source : Branche / étude nationale 2019)

+ de 6000 TISF au sein de la branche

384 diplômé.e.s chaque année (98% de femmes CDI)

85% des services de la branche déclarent rencontrer des difficultés de recrutement

97% des organismes de formation disent souffrir d’une pénurie de candidats chaque année

Un besoin de 1 100 TISF pour maintenir le niveau d’activité, sur l’ensemble du territoire

Un fort pourcentage de départs à la retraite à prévoir


Table ronde « TISF : un métier d’avenir » 
présentée par Daphné Kasprzak, Directrice de la Stratégie et du Développement à ASKORIA

Événement organisé par les 4 fédérations association de la branche de l’aide et de l’accompagnement à domicile ADEDOM, ADMR,FNAAFP/CSF et l’UNA, dans le cadre la journée nationale Journée nationale “Avenir et rôle des SAAD Familles de demain” du 11 février 2021.

A la demande des fédérations de la Branche de l'Aide à domicile, ASKORIA a réalisé en 2019 une étude nationale d’envergure sur le recrutement et la formation des TISF.

webinaire etude tisf askoria

Si différents axes sont ressortis de l’étude, « l’adéquation enseignement et compétences attendues sur le terrain dépend beaucoup du lien de proximité et de la relation avec l’organisme de formation, et cela varie beaucoup d’un territoire à un autre. » explique Daphné Kasprzak dans une interview au magazine Actualités Sociales Hebdomadaires.
> Consulter l'article des ASH Hebdo 3212 / 4 juin 2021 dans nos Centres de ressources documentaires et pédagogiques.

L’étude a mis en avant l’intérêt de faire travailler ensemble les acteurs (personnes concernées, employeurs, politiques, partenaires publics et privés, organismes de formation, stagiaires en formation, demandeurs d’emploi et professionnels) pour favoriser la mise en adéquation des besoins emploi-formation, sur les territoires.

L’enquête a été réalisée avec 7 Focus Groups sur 4 Régions (Auvergne Rhône Alpes, PACA, Hauts de France et Pays de la Loire) aux caractéristiques différentes, et ayant développé des actions innovantes en matière de formation et de recrutement.

L’un des axes d’évolution réside dans la transformation du diplôme, dont la dernière réforme remonte à 2006, pour favoriser les passerelles entre les métiers du travail social, notamment entre les diplômes d’Etat de TISF et de Moniteur éducateur (tous deux de niveau 4). Avec l’idée de bâtir une une architecture en blocs de compétences.

« Cela permettrait d’individualiser les parcours et de prendre en considération les aptitudes acquises dans le domaine professionnel », explique Daphné Kasprzak.

Derrière l’idée de parcours ajusté se dessine celle de l’accès au financement de la formation. Aller chercher un diplôme « bloc par bloc », permet de mobiliser beaucoup plus facilement un financement CPF (Compte personnel de formation) et ainsi ouvrir l’accès à la diplomation à un plus grand nombre de candidats, tout en allant chercher des compétences spécifiques sur le lien mère-enfant ou encore le handicap.

Une revalorisation salariale attendue

L’Avenant 43  de la convention collective de la branche de l’aide et de l’accompagnement, des soins et des services à domicile dont dépendent les TISF, prévu par le gouvernement, permettra une réelle revalorisation salariale de la profession, pour renforcer leur attractivité.

Mais ce n’est pas là le seul argument pour attirer davantage de candidat vers le diplôme et les emplois où sont fortement attendus ces professionnels.

Un rôle clé dans la protection de l’enfance : tiers dans les visites médiatisées

En effet, les interventions sont notamment mobilisées dans le cadre de la protection de l’enfance, sous la forme d’une prestation accordée par le conseil départemental. Elles peuvent être aussi ordonnées par le juge, notamment en complément d’une mesure judiciaire d’assistance éducatives.

Depuis la Loi de 2007, puis 2016, réformant la Protection de l’enfance, les interventions se sont développées et intègrent la « visite en présence d’un tiers », répondant au droit des parents et des enfants à conserver des liens lorsqu’il y a décision de séparation de l’enfant avec son.ses parent.s. Le rôle du TISF est alors de faciliter les relations entre parents et enfants en organisant avec eux des temps d’échange et de partage autour d’actes de la vie quotidienne.

« Un rôle à jouer partout où il y a des fragilités », selon Adrien Taquet

article admrEn septembre 2020, le secrétaire d’État chargé de l’Enfant et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé – Adrien Taquet – annonçait le plan gouvernemental « les 1000 jours » qui souhaite mettre l’accent sur les 1000 premiers jours de l’enfant, 1000 jours au cours desquels se noue une partie de son destin, et au cours desquels s’instaurent souvent durablement des inégalités.

Le but est de créer un parcours sans rupture et d’instaurer une coordination précoce de tous les professionnels. Dans cette perspective, le secrétaire d’Etat indique que « Les TISF ont un rôle à jouer partout où il y a des fragilités »

Voir l’article du magazine de l’ADMR de novembre 2020

Le rapport « 1000 premiers jours… » : les indicateurs qui parlent

Un rapport de 125 pages, nourri des avis des experts de la commission fait des recommandations pour mieux accompagner les parents durant les 1000 premiers jours de leur enfant. Il y apparaît clairement désormais pour tout le monde, scientifiques, professionnels de santé et de la petite enfance mais aussi décideurs et responsables politiques « l’ensemble des données scientifiques converge vers une position désormais commune : l’importance des 1000 premiers jours, période où tout commence pour l’enfant, premiers apprentissages, développement cognitif et affectif, sociabilité …»

Commission Enfant 5 fois moins hospitalise

 

Un des axes forts du rapport est de Mieux accompagner après la naissance de l’enfant.

Il s’agit grâce au repérage des spécificités et des difficultés éventuellement rencontrées pendant la grossesse, de mieux accompagner les couples qui en ont le plus besoin.

Entre autre mieux prendre en charge la dépression post-partum, souvent sous -estimée mais qui toucherait 15 % des mères. Des visites à domicile après la naissance seraient mises en place.

COVID Commission Difficile detre parents

Des données scientifiques qui légitimes totalement le rôle des TISF comme expert.e.s du quotidien des familles. Des professionnelles dont nous pourrions tous.tes avoir besoin un jour, dans nos parcours de vie familiale.

A découvrir dans nos Centres de ressources documentaires

« Histoires de familles », de Gersende de VILLENEUVE

À Lannion, Domicile Action Trégor publie un recueil de témoignages de parents en difficulté à un moment de leur vie, et qui ont bénéficié d’une aide à domicile, pour des raisons diverses (financière, maladie, handicap, naissance, surmenage…). Les intervenants du domicile nous font découvrir les différentes facettes de leur métier. Un métier d'accompagnement, qui montre également l'importance de replacer le domicile au cœur des politiques.