fbpx

En continuant à naviguer sur ce site, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience.

Rendez-Vous des Managers Engagés 2022, vendredi 13 mai 2022, ASKORIA Rennes.

Intervenants

  • Jean-Denis Culié, Professeur en gestion des ressources humaines, EM Normandie - UGEI
  • Vincent Meyer, Professeur en gestion des ressources humaines et théorie des organisations, EM Normandie - UGEI

Éléments de cadrage

Le gouvernement lance une campagne de recrutement pour les métiers du soin.
Les professionnels du soin saluent cette campagne mais restent convaincus que l'attractivité de leurs métiers reviendra avec de meilleures conditions de travail.
«On a besoin de vous», lance dans un nouveau clip du ministère des Solidarité et de la Santé un homme qui campe le rôle d'un accompagnant éducatif. Face à la pénurie de personnel dans les métiers du soin et de l'accompagnement, le gouvernement a lancé ce lundi 21 mars une campagne de recrutement sur les réseaux sociaux. Plusieurs clips vidéo sont diffusés sur les comptes Twitter et Facebook du ministère depuis le 21 mars au matin. Cette campagne concerne quatre corps de métier : les aides-soignants, les infirmiers, les éducateurs spécialisés et les accompagnants éducatifs et sociaux.

Attractivité des métiers des secteurs social, médico-social et sanitaire : les professionnels lancent un signal d'alerte
La baisse d’attractivité de ce secteur peut être mis en lien avec l’état général de la société. A titre d’illustration, 9,8 % des 18 à 75 ans disent avoir souffert d’un épisode dépressif dans l’année écoulée, soit + 3 millions de Français (baromètre santé 2017) soit une hausse de + 1,8 entre 2010 et 2017.
Les transformations touchant l’ensemble de la société rendent de plus en plus difficile la projection dans un avenir qui s’avère très incertain, avec des répercussions de cette crise de l’avenir dans la façon, pour les individus, quelles que soient leurs situations, de se positionner au présent.
La baisse d’attractivité des métiers de l’aide et de l’accompagnement renvoie à un phénomène culturel et sociétal majeur, à savoir la faible valorisation de ces activités dans l’imaginaire collectif et dans la hiérarchie sociale des métiers.
Alors même que le secteur social et médico-social est en plein expansion pour répondre à des besoins croissants (protection de l’enfance maltraitée, intégration scolaire, basculement de l’autisme dans le secteur médico-social par la loi du 11 décembre 1996, aide aux plus démunis, phénomènes de dépendance avec le vieillissement de la population, etc.), les travailleurs sociaux deviennent une espèce rare, même si, en valeur absolue, leur effectif augmente : l’heure reste aux difficultés de recrutement .

Peut-on craindre un phénomène outre-Atlantique ?
Le big quit un mouvement massif qui a débuté au États-Unis avec la pandémie et qui continue encore aujourd'hui. Plus de 20 millions de démissions aux Etats-Unis depuis le printemps… Il serait naïf de croire que ce « big quit » est réservé à l'Amérique. Au troisième trimestre 2021, selon le ministère du Travail, près de 300.000 emplois restaient vacants en France. Les entreprises peinent à recruter, mettant en danger des pans entiers de notre économie.
Actuellement, 150.000 postes sont à pourvoir dans le secteur de l'hôtellerie, la restauration et le tourisme. On en compte 170.000 dans les métiers d'aide-soignant et d'aide à domicile (touchés aussi par un très fort turnover), selon une étude de Pôle emploi.

Pour aller plus loin

Date et lieu

Vendredi 13 mai 2022
À partir de 13h30
ASKORIA Rennes
2 avenue du Bois Labbé
CS 44238 - 35042 RENNES Cedex
> Plan d'accès

Organisation et partenariat

  • Organisation : ASKORIA Grande école, formations Management
  • Partenaire : MAIF

Informations - Renseignements

Pamela Duplan, Assistante des formations Management
02 90 09 14 16

> L'affiche des RDV des Managers engagés 2022