fbpx

En continuant à naviguer sur ce site, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience.

Index de l'article

Nouvelles modalités de l'alternance

Pourquoi et comment ?

Les travaux menés dans le cadre de la préparation du Plan Gouvernemental posent un certain nombre de constats concernant l'alternance en travail social et amènent à reconsidérer la manière de la faire vivre.
"L'alternance intégrative (...) est un atout incontestable pour la professionnalisation, mais les signes d'essoufflement, voire d'épuisement de ses modalités actuelles et la nécessité de réformer ne peuvent pour autant être niés. (...). Les organismes de formation ont des difficultés à trouver des lieux de stage (...) du fait d'une offre de stages déficitaire, de l'obligation de gratification (...)". Rapport de la CPC
"Les environnements professionnels sont de plus en plus complexes : intervention en réseau, évolutions rapides des politiques publiques , approche collective des interventions...". Instruction ministérielle

Moderniser et dynamiser l'alternance : un enjeu de la réingénierie des diplômes

Le stage reste un incontournable, mais le stage long, mono-site, n'est pas l'unique voie de professionnalisation et ses modalités s'assouplissent.

Les modalités d'acquisition de compétences se diversifient  : pluri-institutionnel, exploration de champs connexes au champ social.

Il s'agit de mener des actions individuelles et collectives, de prendre en compte le territoire, et d'explorer ainsi la dimension du métier mais aussi celle du champ professionnel dans lequel il s'inscrit.

Des pistes pour de nouvelles modalités de professionnalisation

  • Stages pluri-institutionnels : un étudiant peut être accueilli dans des structures différentes, pour appréhender la thématique structurante de son projet (territoire, problématique, public…)
  • Projets collectifs : diagnostic social de territoire, projet de mise en réseau des acteurs…
  • Interventions socio éducatives collectives à dimension sociale, éducative, culturelle, sportive, artistique ancrées dans les territoires.
  • Activités pédagogiques conduites in situ dans des organismes de l’intervention sociale individuellement/collectivement pour expérimenter une conduite de projet, la relation d’accompagnement…
  • Reconnaissance et/ou construction de compétences collectives autour de la citoyenneté et la solidarité au sein de l’organisme de formation ou dans le cadre d’un bénévolat extérieur.
  • Renforcement de la dimension internationale et participation à des projets partenariaux dans d’autres pays.

Les textes de référence

Les expérimentations menées à ASKORIA

Une thématique donnée, un stage sur 2 sites qualifiants

Accueilli dans 2 structures différentes, le stagiaire construit sa compétence à partir d’une thématique structurante de son projet telle que le handicap, la perte d’autonomie, la santé au travail, l’insertion sociale et professionnelle…Le stagiaire peut ainsi :
- Appréhender une problématique sociale commune aux sites qualifiants, la mettre en perspective avec le projet d’accompagnement.
- Comprendre les interactions entre les différents acteurs (élus, associations, les administrations, les publics, sites qualifiants).
Exemple d’un stage « pluri institutionnel » EJE : dans le cadre du dispositif d’accueil des 2/3 ans à l’école, iI s’agit de travailler la question de la séparation et l’accompagnement à la parentalité. Le stagiaire travaille sur un quartier  dans une structure collective et d’un établissement scolaire en lien avec les structures concourant à l’accueil du jeune enfant (PMI...).

Un site qualifiant, un projet, plusieurs stagiaires

A partir de la commande d’un site qualifiant, un collectif de stagiaires de formations identiques ou différentes, se saisit du projet et produit la réponse.
Exemple du stage collectif de territoire (ASS) : ce type de stage est proposé à deux voire trois étudiants pour une action relevant d’Interventions Sociales d’Intérêts Collectifs. Il s’agit de projets portant sur : le diagnostic partagé, l’analyse des besoins sociaux, l’élaboration de projet avec des habitants et partenaires…
Autre exemple : sur la base d’un diagnostic santé de l’Agence régionale de Santé (ARS), des étudiants sont intégrés à une équipe de santé pour proposer un projet d’éducation thérapeutique de santé durant 6 jours qui seront comptés comme temps de stage.

Temps de professionnalisation complémentaire au stage principal

Le stage combine un stage principal avec des temps courts de « professionnalisation » consacrés à des rencontres avec des partenaires du terrain de stage. L’étudiant proposera ensuite des pistes de réflexion susceptibles d’enrichir le projet partenarial de son terrain de stage. Il en fera une présentation orale devant l’équipe et développera ses compétences en matière de communication professionnelle…

Qu'en disent les acteurs ?

Terrains professionnels

  • Cela m’a permis de renforcer mon partenariat avec l’établissement « binôme ».
  • En tant qu’assistante de service social à temps partiel, je ne recevais jamais de stagiaire. Avec les stages pluri institutionnels, j’ai pu recevoir un stagiaire à mi-temps, il a complété son temps sur un autre terrain avec une collègue…
  • Le stagiaire nous a aidés à concrétiser un projet que nous n’avions pas pu mettre en place jusqu’à maintenant.
  • Avec les « stages aménagés », il y a une montée en compétence, ça se regarde dans un Curriculum Vitae.

Formateurs

  • L’appui pédagogique des formateurs et des référents professionnel est important pour le suivi des étudiants afin de travailler avec ces derniers la question de la professionnalisation.
  • Il faut que l’école soit bien présente pendant l’accompagnement, parce que ça n’est pas facile pour les terrains de bien s’articuler.
  • Il nous faut définir et modéliser la méthode.

Étudiants

  • A l’occasion de mon stage collectif « étude de besoins », la dimension politique et institutionnelle a vraiment pris du sens.
  • Ça m’a déstabilisée au départ, mais après, c’était très riche.
  • Nous travaillons nos capacités d’adaptation.
  • C’est intéressant de croiser deux dispositifs différents pour un même public et de voir plusieurs modes d’accompagnement.
  • C’est bien mais il ne faut pas que ce soit comme cela pendant tous les stages.
  • Nous ne sommes pas les clones de professionnels qui nous suivent, nous inventons notre propre identité professionnelle.